Facebook
Instagram
À propos | Contactez-nous | Publicité/Advertising

Le portail des professionnels
du voyage

Accueil Rubriques Carrières Photos Agenda Éductours Publications Agenda/Bottin Flash Voyages
Accueil > Articles
Imprimer  

Actualités du vendredi 12 janvier 2018

« Si seulement il avait regardé où il allait... »
Un juge rejette le recours de 8000 $ d’un vacancier


Photo prise sur le site du Quotidien.

L'histoire est relatée par le journal Le Quotidien de Saguenay. Au premier jour de ses vacances
tout compris à Saint-Martin, un homme originaire d'Alma s’est enfargé dans le pied d'un parasol alors qu'il se déplaçait – à reculons! – sur l'esplanade de l’hôtel où il séjournait. Il est tombé, s'est heurté la tête, a perdu connaissance et a même dû être hospitalisé quelques heures... 

Considérant leurs vacances gâchées, le vacancier et sa conjointe ont intenté un recours contre leur agence, Voyage Stéphan Valois, et le voyagiste, Vacances Sunwing. Ils demandaient le remboursement du coût de leur voyage (4995 $), plus un dédommagement pour les inconvénients (2000 $), plus le remplacement de lunettes (725 $), plus le remboursement des frais d’avocat (368 $)… soit un total de plus de 8000 $.


C’est le juge Pierre Simard de la Cour du Québec qui a entendu l’affaire. Il a expliqué qu’il devait déterminer si l’agence et le voyagiste étaient responsables d’une faute de l’hôtelier (lieux non sécuritaires).


CET ACCIDENT AURAIT PU ÊTRE ÉVITÉ…


L’agence a fait valoir que l’accident ne relevait pas de sa responsabilité (et que le couple aurait dû recourir à des assurances personnelles). Pour sa part, Sunwing a plaidé avoir fourni tous les services pour lesquels les clients avaient payés. De plus, rapport médical à l’appui, le voyagiste a allégué que le client avait été « l’artisan de son propre malheur » puisqu’il était en état d’ébriété avancé (ce qui niait toutefois le client).


Au moment de trancher, le juge Simard a pris en compte que, de l’aveu même du client, les lieux où est survenu l’incident étaient plats et dégagés. En se fiant aux photos déposées, il a estimé que l’obstacle sur lequel l’homme a trébuché était visible pour peu qu’on regarde où on met les pieds – ce qui n’était pas le cas du client qui se déplaçait en reculant.


Bref, le juge a rejeté le recours. «
Cet accident aurait pu être évité si seulement il avait regardé où il allait », a déclaré le magistrat, dans son jugement (rendu le 30 novembre, mais publié cette semaine).

L’affaire a été commentée dans les médias sociaux, notamment par des professionnels du voyage. Si la plupart des pros ont dénoncé les plaintes futiles ou abusives émanant de clients, certains ont néanmoins critiqué la tendance des hôtels à vouloir se dégager de toute responsabilité dans ce genre de cas.


Pour lire le compte-rendu du Quotidien :
https://www.lequotidien.com/actualites/justice-et-faits-divers/un-recours-de-8000-rejete-a8e296b8da3b2d3dc42d753f388efc49

Serge Abel-Normandin


Mots clés : Le Quotidien , Voyage Stéphan Valois , Vacances Sunwing ,






WOW air célèbre l’arrivée de 2018 en proposant de nouveaux tarifs réduits

CroisiEurope étend son offre avec une toute nouvelle croisière de 7 jours à bord d’une peniche de Paris vers la petite Seine

MOUGINS décroche le classement « Station de Tourisme' et devient destination d’excellence

Accueil | Nos Rubriques | Carrières | Photos | À votre agenda | Éductours | Brochures | Bottin Allo Voyage | Flash Voyages | À propos | Contactez-nous
Politique de confidentialité | Politique de retour et de remboursement
Tout droits réservés © Tourisme Plus 2006