Facebook
Instagram
À propos | Contactez-nous | Publicité/Advertising

Le portail des professionnels
du voyage

Accueil Rubriques Carrières Photos Agenda Éductours Publications Agenda/Bottin Flash Voyages
Accueil > Articles
Imprimer  

Actualités du mardi 14 novembre 2017

Bon début d'année pour Meliá

Résultats de Meliá Hotels International sur les neufs premiers mois 2017


[14 novembre 2017]  Meliá accroît son bénéfice de 23,3 % et améliore ses marges et la performance de ses ventes, consolidant ainsi un business model axé sur la gestion d’hôtels (+ 9,2 % de l’EBITDA sur les hôtels en gestion). L’entreprise est optimiste sur l’évolution du Club Meliá. La situation en Catalogne, le cours du bolivar vénézuélien, l’ouragan à Porto Rico et la fermeture de plusieurs compagnies aériennes en Europe ont eu un impact négatif sur la performance.

Performance commerciale :


Hausse de 5 % du chiffre d’affaires total grâce à une croissance de 6,1 % du RevPAR (revenu par chambre disponible) exclusivement dû à des augmentations de prix

Augmentation de 7,8 % de l’EBITDA et de 42 points de base des marges EBITDA, hors rotation de l’actif

Melia.com poursuit sa croissance avec une hausse des ventes de 17,9 %

Optimisation de la stratégie de distribution digitale développée par IDISO

Performance exceptionnelle du Gran Meliá Palacio de los Duques à Madrid (élu Meilleur hôtel d’Europe 2017)

Gestion financière :


Légère hausse de la dette au troisième trimestre (+ 10,2 millions €), qui s’élève désormais à 584,1 millions €. Volonté de maintenir le ratio Dette nette/EBITDA entre 2 et 2,5 à moyen terme, le Groupe table sur un ratio inférieur à 2 d’ici fin 2017

Augmentation des dépenses financières dues à la fluctuation négative de taux de change, malgré la réduction du taux d’intérêt moyen, qui passe de 3,6 % à 3,3 %

Expansion et modèle de gestion :


Plus de 30 nouveaux hôtels sont prévus sur 2017. 23 nouveaux établissements ont déjà été signés sur les neuf premiers mois de l’année, plus 4 en Asie au mois d’octobre. Le Groupe vient d’ouvrir le Meliá Iguazu en Argentine et prépare l’ouverture du Meliá Serengeti Lodge en Tanzanie et du ME Sitges en Espagne.

Le nombre de chambres en préparation (accords hôteliers signés ou en cours d’ouverture) s’élève à près de 17 000, réparties dans 70 hôtels. Elles représentent 18 % du portefeuille actuel. 93 % de ces ajouts hôteliers seront soumis à des accords de gestion.

À ce jour, Meliá a obtenu plus de 70 prix internationaux et nominations pour ses hôtels et pour leur qualité de service.

Prévision pour la fin de l’année :


Au quatrième trimestre 2017 et sur l’année 2018, le Groupe s’attend à une contribution considérable des hôtels en cours d’ouverture et des nouveaux ajouts au portefeuille.

Meliá table sur des résultats conformes aux attentes du marché, en dépit des imprévus tels que les ouragans aux Antilles, l’évolution du dollar par rapport à l’euro et les incertitudes en Catalogne (où le Groupe gère 12 hôtels), qui auront des répercussions sur l’activité.

Selon Gabriel Escarrer, Vice-Président exécutif et PDG du Groupe : « Les neuf premiers mois de l’année 2017 confirment la solidité de l’entreprise, malgré un contexte moins favorable dû à des événements inattendus tels que les ouragans aux Antilles ou les tensions politiques en Catalogne, qui devraient bientôt prendre fin. Malgré ces aléas, les résultats positifs enregistrés par les hôtels urbains et de tourisme en Espagne, l’excellente performance de projets majeurs tels que le Gran Meliá Palacio de los Duques à Madrid et le ME London, ainsi que l’évolution des ventes (portées par la puissance digitale de l’entreprise, melia.com étant le principal canal de vente, le système de distribution étant géré par IDISO) confirment l’adéquation de nos stratégies de vente et de marques et nous rendent optimistes à court et à moyen terme ».

Meliá Hotels International a présenté aujourd’hui ses résultats pour les neuf premiers mois de l’année. Ces chiffres reflètent la réussite de sa stratégie de marque, du repositionnement de ses produits et la force de ses ventes. Ils démontrent également sa capacité à poursuivre sa croissance, malgré les répercussions d’événements imprévus au troisième trimestre : passage d’ouragans sur certaines de ses destinations, tensions politiques en Catalogne, ou encore taux de change défavorables entre le dollar et l’euro, mais aussi entre le dollar et le bolivar vénézuélien.

Le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 1 458,2 millions € entre janvier et septembre, soit 5 % de plus que sur la même période en 2016. Le bénéfice net a augmenté de 23,3 % par rapport à l’exercice précédent, avec une progression de l’EBITDA de 7,8 % hors gains en capital. Le Groupe souligne tout particulièrement l’amélioration de la marge EBITDA de 42 points de base, grâce à une optimisation des coûts et à des mesures d’amélioration des ventes, un domaine qui continuera de faire l’objet d’efforts soutenus.

Les résultats financiers démontrent que le ratio Dette nette/EBITDA s’est stabilisé entre 2 et 2,5, après une légère hausse des dettes de 10,2 millions au troisième trimestre. Les résultats ont également été affectés par l’impact négatif de l’évolution du taux de conversion entre le dollar et l’euro. Le Groupe a compensé ce revers en abaissant les taux moyens d’intérêt à 3,3 % et en prolongeant les périodes d’amortissement.

L’activité hôtelière est restée le principal moteur de croissance du Groupe, dans un trimestre dépourvu de rotation d’actifs. Le RevPAR mondial a enregistré un essor de 6,1 %, entièrement attribué à des augmentations de prix. Des hausses considérables ont été observées en Espagne, où le RevPAR national a grimpé en flèche de 12,3 %, avec augmentation de 8,1 % dans les hôtels touristiques et de 17,8 % dans les hôtels urbains.

Le Groupe se félicite tout particulièrement de la hausse de 9,2 % de l’EBITDA dans les hôtels en gestion, moteurs fondamentaux de création de valeur à moyen terme pour le Groupe, également sources de rentabilité pour les propriétaires d’hôtels et les partenaires.

En 2016, Meliá a restructuré l’activité Club Meliá sous une nouvelle marque : The Circle. Ce nouveau concept a connu un tournant en 2017, avec une croissance de l’EBITDA supérieure à celle de l’exercice précédent, et d’excellentes perspectives pour 2018. Le nombre de membres a augmenté de 28 % sur le troisième trimestre 2017 par rapport à 2016, malgré les difficultés entraînées par les ouragans qui ont balayé la région en septembre (et notamment Punta Cana, qui représente 60 % de l’activité). Les prix moyens et la rentabilité ont également constamment progressé grâce à la restructuration des bureaux et des ressources, à la digitalisation et, surtout, à l’optimisation des synergies entre l’activité hôtelière et le club de vacances. Comme l’assure le Vice-Président et PDG, « d’excellences perspectives s’ouvrent pour notre club de vacances, surtout après la finalisation de The Circle, un nouveau complexe all-inclusive, parfaitement intégré dans son environnement, que nous ouvrirons à Punta Cana. Il proposera de nombreux avantages et des sensations uniques, personnalisées, aux voyageurs les plus avertis. »

Au niveau immobilier, le Groupe signale qu’aucun gain en capital n’a été obtenu sur des ventes d’actifs au troisième trimestre (comparé aux 2 millions € engendrés sur la même période en 2016). Meliá continuera d’examiner toute opportunité de création de valeur en vendant des actifs non stratégiques en Espagne, et collaborera avec des partenaires de haute volée pour consolider ses joint-ventures afin de repositionner les hôtels et d’accroître leur contribution au Groupe Meliá.

Le Groupe continue de remplir pleinement ses objectifs d’expansion à l’international. À ce jour, Meliá prépare l’ouverture de 27 hôtels supplémentaires sur les marchés identifiés comme étant les plus porteurs et offrant les meilleures garanties : deux hôtels au Vietnam, deux en Malaisie, deux en Chine, deux en Thaïlande, trois au Portugal, deux en Espagne, un en Argentine, deux en Italie, deux aux Antilles françaises, un en Albanie et huit à Cuba. Le Groupe compte annoncer d’autres ajouts avant fin 2017.

Résultats par région (troisième trimestre)

Recettes issues des honoraires par région :

CONTINENT AMÉRICAIN

+1,2 % RevPAR
+7,9 % revenus issus des honoraires

Points clés : évolution positive, bien qu’entachée par des taux de conversion défavorables (entre le bolivar vénézuélien et le dollar et entre le dollar et l’euro) et par des annulations dues aux ouragans de septembre (- 6,9 % de chiffre d’affaires par rapport à septembre 2016), qui ont eu un impact considérable sur certaines destinations. Porto Rico est celle qui a le plus souffert des ouragans. Certaines activités sont interrompues pour plusieurs mois suite à de graves problèmes d’infrastructures dans le pays.

Ventes sur Melia.com : + 19,1 %

Perspectives pour 2017 : le mois d’octobre pourrait être ralenti par l’impact des ouragans, bien que la situation de Porto Rico puisse favoriser d’autres destinations telles que Punta Cana en haute saison (premier trimestre 2018). Le Groupe table sur une performance positive en novembre et en décembre, avec une croissance proche de 10 % au quatrième trimestre, ainsi que d’importantes améliorations des marges.

EMOA

+0,4 % RevPAR
+12,7 % revenus issus des honoraires

Points clés : un trimestre positif grâce à une solide reprise dans certains pays, tels que la France et le Royaume-Uni, et à l’importance croissante du segment bleisure (business et loisirs) dans les villes à potentiel touristique.

L’Allemagne a obtenu de bons résultats, le Royaume-Uni et la France ont observé une nette reprise, et l’Italie a enregistré un trimestre correct. Les hôtels haut de gamme en Espagne ont connu une hausse considérable sur le segment des hôtels urbains, notamment portée par le Gran Meliá Palacio de los Duques à Madrid (élu Meilleur hôtel d’Europe aux International Hotel Awards) et le Meliá Barcelona Sky (jusqu’à l’impact, récent, des tensions politiques en Catalogne). Sur le segment des hôtels touristiques, la progression a été plus mesurée.

Ventes sur Melia.com : + 16%

Perspectives pour 2017 : l’environnement économique favorable continuera d’alimenter la demande des principaux marchés d’origine des voyageurs, tant sur les segments des hôtels touristiques qu’urbains. En Espagne, le Groupe suit de près l’impact des tensions politiques en Catalogne suite à un nombre d’annulations en hausse.

BASSIN MÉDITERRANÉEN

+8,5 % RevPAR
+24 % revenus issus des honoraires

Points clés : un troisième trimestre positif grâce à la hausse du nombre de visiteurs en Espagne (2,2 % d’augmentation du chiffre d’affaires), qui compense le regain d’intérêt pour des destinations telles que la Grèce ou la Turquie et le gain de popularité des locations de vacances. Les Baléares ont souffert d’offres agressives de dernière minute sur des destinations concurrentes et de la montée en flèche des locations de vacances. L’île de Minorque observe la plus forte hausse (+ 5,5 % de chiffre d’affaires) grâce à une stratégie de réorientation vers un tourisme plus sélectif. Les Canaries ont presque égalé les excellents résultats du troisième trimestre 2016, malgré la rénovation en cours de plusieurs hôtels, tels que le Meliá Gorriones ou Melia Salinas. Les hôtels situés sur la côte espagnole continentale ont amélioré leurs chiffres d’affaires de 6,5 %.

Ventes sur Melia.com : + 21,5 %

Perspectives : la dynamique du marché observée ces derniers mois nous permet de rester confiants pour la région et de tabler sur un quatrième trimestre positif, tant aux Canaries que sur la côte continentale, grâce à un déplacement de la demande sur septembre et octobre. Le Cap Vert devrait enregistrer une superbe saison hivernale.

ESPAGNE – HÔTELS URBAINS

+14 % RevPAR
+14,7 % revenus issus des honoraires

Points clés : la performance positive se poursuit grâce à l’évolution des segments MICE et bleisure dans des villes comme Madrid, Barcelone, Palma et Séville, où Meliá a travaillé dur pour se positionner en leader du marché et qui offrent d’excellentes opportunités pour ses marques. Le chiffre d’affaires a progressé de 8 % à Madrid, grâce à l’impact positif du segment MICE, tandis que l’Andalousie, les Baléares et la Catalogne ont constaté une évolution favorable, avec une croissance de 10 % pour cette région. Dans le nord et l’est de l’Espagne, le Groupe a bénéficié de la solidité du marché intérieur, et enregistré une hausse de 8 % du chiffre d’affaires de ses chambres.

Ventes sur Melia.com : +12,9 %

Perspectives : le segment des villes espagnoles devrait continuer à profiter de la hausse du nombre de touristes en Espagne, malgré l’impact négatif, encore difficile à quantifier, des événements en Catalogne, surtout dans les hôtels de cette région. Il est en effet possible que les voyageurs d’affaires et l’activité MICE s’orientent vers d’autres villes.

CUBA

- 10,9 % RevPAR
- 3,2 % revenus issus des honoraires

Points clés : au troisième trimestre, l’ouragan Irma et les restrictions annoncées par l’administration Trump sur les déplacements à Cuba ont eu un impact négatif sur l’activité. Avant l’ouragan, les ventes sur melia.com avaient augmenté de 18 % en juillet et de 11 % en août. La prompte réaction du gouvernement cubain face à l’ouragan laisse espérer un retour rapide à la normale, même sur les destinations les plus touchées, telles que Cayos ou Varadero.

Ventes sur Melia.com : + 20,3 %

Perspectives pour 2017 : le passage de l’ouragan a obligé certains hôtels à fermer pour des travaux de reconstruction ou de rénovation. Le Groupe peut désormais affirmer que tous les établissements seront pleinement opérationnels pour la saison haute (premier trimestre 2018).

ASIE-PACIFIQUE

- 8,1 % RevPAR
+45,1 % revenus issus des honoraires

Points clés : une baisse des taux d’occupation, due au fait que plusieurs hôtels sont encore en cours d’ouverture, a entraîné une chute du RevPAR pour les établissements de la région. L’essor du portefeuille, désormais réparti dans les sept pays les plus dynamiques d’Asie, permettra au Groupe de réaliser des économies d’échelle et de multiplier les synergies et la rentabilité de ses ressources à moyen terme.

Ventes sur Melia.com : + 41,4 %

Perspectives pour 2017 : Meliá a annoncé la signature de cinq nouveaux hôtels en octobre. Cette croissance, tout comme la dynamique positive du marché (les voyageurs étant très réceptifs à la culture du service et aux attributs des marques du Groupe), conforte la confiance du Groupe envers cette région, qui devrait prendre de l’ampleur à l’avenir.

BRÉSIL

+2,9 % RevPAR
+49,9 % revenus issus des honoraires

Points clés : le gouvernement a pris des mesures de lutte contre la corruption et de stimulation de la croissance pour restaurer la confiance, améliorer la transparence et conforter la reprise prévue pour ces prochains mois. Le Groupe signale une amélioration de ses performances (+12,4 % RevPAR) au niveau national, à l’exception du Gran Meliá Nacional Río, dont 40 % des chambres et le Centre de convention n’ont pas encore été livrés par les propriétaires de l’établissement : or, ces deux facteurs sont particulièrement attractifs pour le segment MICE.

Ventes sur Melia.com : + 13,6 %

Perspectives pour 2017 : le Groupe table sur une hausse de 7 % du RevPAR pour le quatrième trimestre par rapport à 2016, grâce à l’amélioration de l’exploitation des hôtels à Sao Paulo en octobre et en novembre, et aux événements prévus pour décembre. Par ailleurs, le Groupe exprime son inquiétude pour le Gran Meliá Nacional Rio, qui ne peut être pleinement exploité à l’heure actuelle.

-30-


Mots clés : Meliá ,






Egencia place les voyageurs d'affaires au premier plan avec Avantage Egencia

L'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec décerne un diplôme honoris causa à Michel Phaneuf et à Jean Soulard

Accueil | Nos Rubriques | Carrières | Photos | À votre agenda | Éductours | Brochures | Bottin Allo Voyage | Flash Voyages | À propos | Contactez-nous
Politique de confidentialité | Politique de retour et de remboursement
Tout droits réservés © Tourisme Plus 2006