Facebook
Instagram
À propos | Contactez-nous | Publicité/Advertising

Le portail des professionnels
du voyage

Accueil Rubriques Carrières Photos Agenda Éductours Brochures Agenda/Bottin Flash Voyages
Accueil > Articles
Imprimer  

Actualités du jeudi 10 août 2017

Incidents des vols TS157 et TS507 
Le PDG de Transat répond à l'OTC


C'est après avoir examiné les justifications fournies par Air Transat que l'OTC a décidé de tenir une audience publique sur les incidents liés aux vols TS157 et TS507. C'est le PDG d'Air Transat, Jean-François Lemay, qui a répondu à l'Office. S'il dit regretter sincèrement les désagréments subis par les passagers, il n'en offre pas moins une vigoureuse défense du transporteur.

LE RÔLE DE YOW

Dans sa réponse à l'ordonnance de l'OTC, M. Lemay réitère donc l’invitation précédemment formulée que l'enquête porte « sur l'ensemble des événements ». Il souligne que Transat n’était pas la seule partie impliquée, pointant plusieurs décisions relevant plutôt de l’administration de l'Aéroport international Macdonald-Cartier d'Ottawa.

Grosso modo, M. Lemay reprend, avec plus de détails, les premières explications formulées par la Société (congestion sur la rampe de l’aéroport, délais de ravitaillement en carburant...). « Le personnel de l’aéroport d’Ottawa n’a pas été en mesure de nous fournir des passerelles ou escaliers qui auraient permis à nos passagers de quitter nos appareils pris au sol, et à l’appareil en provenance de Bruxelles d’être ravitaillé en eau potable, celle-ci étant épuisée à la fin du vol », avait notamment déclaré Transat.

BONNE FOI

Relevant que l’OTC semble reprocher à Transat de ne pas avoir respecté ses propres « conditions de transport applicables aux vols internationaux » – le tarif de TS prévoit notamment que le transporteur offre aux passagers la possibilité de descendre de l’aéronef si un retard excède 90 minutes –, M. Lemay souligne que cette disposition s’applique seulement « si le commandant de l’aéronef le permet ». Du même souffle, il assure que la décision prise par le commandant, le 31 juillet, l’a été de bonne foi, pour assurer la sécurité des passagers et minimiser les inconvénients.

Après avoir présenté une chronologie détaillée des événements survenus ce jour-là, le PDG fait donc valoir que la situation était le résultat d’une série de faits largement hors du contrôle d’Air Transat.

PROJET DE LOI C-49

Dans la conclusion de sa réponse à l’ordonnance de l’OTC, Jean-François Lemay évoque le projet de loi C-49 (Loi sur la modernisation des transports) du gouvernement du Canada. Le PDG estime que l’incident impliquant les vols TS157 et TS507 met en lumière les dangers de n’imposer de nouvelles obligations qu’aux transporteurs aériens, en négligeant le rôle des aéroports et leurs fournisseurs dans ce type d’incidents.

Pour lire la lettre de Jean-François Lemay (en anglais) : https://otc-cta.gc.ca/sites/default/files/airtransatresponse20170904.pdf

Serge Abel-Normandin

 





REDIFFUSION
Vols TS157 et TS507 : l'OTC tiendra une audience publique

[10 août 2017] 

Marc Garneau
« En tant que grand voyageur, je peux imaginer à quel point la situation a dû être difficile dans ces conditions », a déclaré hier (9 août) le ministre des Transports, Marc Garneau, en applaudissant la décision de l'Office des transports du Canada (OTC) de tenir une audience publique concernant les incidents liés au retard sur l'aire de trafic mettant en cause deux vols d'Air Transat, le 31 juillet dernier.   
 
Pour lire la suite, cliquer ici

 





REDIFFUSION
Vols TS157 et TS507 : dernières nouvelles concernant l'enquête de l'OTC

[8 août 2017]  Le mercredi 2 août, «compte tenu de la gravité de la situation», l’Office des transports du Canada a décidé, de son propre chef, d’ouvrir une enquête sur les retards Air Transat, constatés le 31 juillet à l'Aéroport d'Ottawa. Dans une analyse préliminaire, l’Office se disait d’avis que TS était fautive... mais donnait au transporteur l’occasion de présenter ses justifications – avant le vendredi 4 août, à 17 h. Ce que TS a fait. 
 
Pour lire la suite, cliquer ici







REDIFFUSION
Vol TS157 : l'OTC enquête !
Et Air Transat accueille favorablement cette enquête



Scott Streiner
[3 août 2017] Le 2 août, l'Office des transports du Canada (OTC) a ouvert une enquête sur le retard de vols d'Air Transat, survenu le 31 juillet, à l'Aéroport international d'Ottawa. L'enquête déterminera si TS a satisfait à ses obligations pour ce qui est des services offerts aux passagers - et sinon, quelles mesures correctives s'imposent, a indiqué Scott Streiner, président de l'Office. Transat affirme accueillir favorablement l’initiative de l’OTC. 
 
Pour lire la suite, cliquer ici


Mots clés : Air Transat , OTC , Lemay ,






La marque Maison Albar Hotel se déploie à Paris

La Secrétaire générale de l’OACI exhorte le Conseil de sécurité de l’ONU à rallier un appui international au Plan pour la sûreté de l’aviation dans le monde

Succès de la conférence de M. Bruce Krumrine de la compagnie Princess Cruise Line au profit de la Fondation du Collège Mérici!

Accueil | Nos Rubriques | Carrières | Photos | À votre agenda | Éductours | Brochures | Bottin Allo Voyage | Flash Voyages | À propos | Contactez-nous
Politique de confidentialité | Politique de retour et de remboursement
Tout droits réservés © Tourisme Plus 2006